AvaWorld

De semaine en semaine

Saignement en début de grossesse? Il n’y a généralement rien à craindre

Les légers saignements que certaines femmes peuvent observer au début de leur grossesse, les font souvent paniquer ou penser que ce pourrait être une fausse-couche ou une grossesse chimique, mais la plupart du temps, ce n’est qu’une fausse alerte. Il existe de nombreuses raisons à ces saignements pendant la grossesse et les statistiques sur le rapport entre les saignements et le nombre de grossesses menés à terme sont rassurantes.

Les saignements vaginaux en début de grossesse sont relativement fréquents, touchant 10 à 15% des femmes. Bien qu’il soit considéré comme un facteur de risque de fausse-couche, d’accouchement prématuré et d’insuffisance pondérale à la naissance, de nombreuses sources suggèrent que la plupart des femmes qui présentent des saignements au début de leur grossesse mènent leur grossesse à terme sainement.

Qu’est ce qui cause ces saignements en début de grossesse ?

Parfois, les saignements se produisent sans cause identifiable. Voici quelques-unes des causes courantes de saignements pendant la grossesse:

Irritation du col de l’utérus

Le col peut être plus sensible et sujet à des saignements pendant la grossesse. Tout ce qui peut irriter le col comme les rapports sexuels, l’échographie trans-vaginale ou les suppositoires de progestérone, peut entraîner des saignements.

Cause inconnue

C’est frustrant, mais parfois de légères pertes ou saignements peuvent survenir pendant la grossesse sans cause identifiable.

Des saignements dus à la nidation? C’est un mythe.

De nombreuses femmes croient que lorsqu’elles ont de légers saignements en tout début de grossesse, il s’agit de saignements liés à la nidation. Pourtant, il n’existe aucune preuve médicale que les saignements liés à la nidation existent bel et bien. Ces pertes ou saignements sont fréquents en phase lutéale avec ou sans grossesse. De plus si vous avez de légères pertes ou saignements en début de grossesse, ils n’ont généralement pas lieu le jour de la nidation (une étude a révélé que la plupart des saignements commencent au moins cinq jours après la nidation).

L’hématome sous-chorionique

L’hématome sous-chorionique est un hématome intra-utérin c’est-à-dire une accumulation de sang dans les replis de la membrane fœtale externe ou entre l’utérus et le placenta. Parfois, il n’y a pas de saignement, et parfois il y a des pertes légères à importantes. La plupart du temps, l’hématome sous-chorionique se résout seul et n’a pas d’impact sur la grossesse.

L’infection

Les infections (comme la vaginose bactérienne) peuvent irriter le vagin ou le col de l’utérus et causer de légers saignements ou des pertes. Un simple traitement contre l’infection devrait résoudre le problème.

La fausse-couche

Voir du sang pendant la grossesse est effrayant, mais cela ne signifie généralement pas que vous faites une fausse couche ou une grossesse chimique. Une étude a révélé que sur toutes les grossesses avec saignements, seules 14% avaient échoué, contre 9% des grossesses sans saignements. Et la majorité des grossesses n’ayant pas été mené à terme n’avaient pas de saignements au début de la grossesse.

Comment savoir si les saignements sont bénins ou pas? Malheureusement, il n’y a pas de moyen infaillible pour le dire. Parfois, le saignement vaginal peut être importants et présenter des caillots, pourtant tout va bien. Parfois, de légères pertes être un signe de fausse couche. Il n’y a pas de moyen facile et rapide de lier un type de saignements à un niveau de risque de fausse-couche. Cependant, une étude a révélé que des saignements qui s’arrêtent puis reprennent plus tard peuvent être plus inquiétants. Seules deux femmes ont connu ce cas de figure dans l’étude, et elles sont les deux seules femmes ayant eu des saignements qui ont fait une fausse couche.

La grossesse extra-utérine

Une grossesse extra-utérine a lieu lorsque l’ovule fécondé s’implante ailleurs que dans l’utérus, le plus souvent dans les trompes de Fallope. Souvent, les grossesses extra-utérines s’accompagnent de saignements vaginaux qui peuvent aller de légères pertes à un flux semblable aux règles. Les autres symptômes de grossesse extra-utérine incluent des douleurs d’un côté du bas-ventre, des faiblesses ou des vertiges. Une grossesse extra-utérine est une condition médicale grave qui nécessite un traitement. Si vous pensez que c’est peut-être votre cas, contactez votre médecin immédiatement.

Related posts

Related posts