AvaWorld

Complications et fausse couche

Les signes et causes d’une fausse-couche

Signes et causes de fausse-couche

La fausse-couche survient lorsque la grossesse intra-utérine échoue dans les 20 premières semaines. Environ 15% des grossesses résultent en fausse-couche chez les femmes qui savent qu’elles sont enceintes. Cependant on estime que 50% de toutes les grossesses résultent en fausse-couche, et que ces fausses-couches surviennent avant même que les victimes sachent qu’elles sont enceintes. Typiquement, les fausses-couches surviennent dans les 13 premières semaines de grossesse (aussi appelées le premier trimestre), et les fausses-couches de deuxième trimestre arrivent moins de 5% du temps.

Les symptômes d’une fausse-couche incluent des saignements vaginaux, des crampes, et des douleurs abdominales importantes. En revanche, le fait de ressentir ces symptômes ne signifie pas forcément que vous faites une fausse-couche ; la plupart du temps, les saignements s’arrêtent d’eux-mêmes, et la grossesse continue sans encombre, mais vous devriez tout de même contacter votre médecin immédiatement si vous remarquez l’un de ces symptômes.

Quand il s’agit d’un risque de fausse-couche (comme nous vous l’expliquons plus loin), il est possible de mener la grossesse à terme avec un bébé en bonne santé. Dans de nombreux cas, cependant, il n’y a malheureusement rien à faire pour empêcher une fausse-couche. Si l’origine de celle-ci a été identifiée, par exemple le col de l’utérus est affaibli, il est possible de traiter le problème et d’éviter une future fausse-couche potentielle.

Il existe différents types de fausses-couches. Certaines femmes subissent un risque de fausse-couche, quand il y a des saignements vaginaux au début de la grossesse, sans qu’un problème précis ne soit détecté. Les femmes qui subissent un risque de fausse-couche peuvent tout à fait mener leur grossesse à terme. Une fausse-couche inévitable est différente puisqu’une fois celle-ci survenue, il n’y a aucune chance de mener la grossesse à terme. Les fausses-couches inévitables surviennent quand les saignements sont de plus en plus abondants, que le col s’ouvre, et le bébé ne peut alors survivre. Certaines femmes subissent aussi une fausse-couche sceptique, qui est le résultat d’une infection dans l’utérus. Aux symptômes mentionnés plus haut s’ajoutent de la fièvre, des douleurs, et des frissons. On distingue aussi les fausses-couches complètes, où tous les tissus de la grossesse sont éliminés, des fausses-couches incomplètes, où il reste du tissu de la grossesse dans l’utérus après la fausse-couche.

Les fausses-couches peuvent provenir de différentes causes. La plupart des fausses-couches ne peuvent être évitées car elles résultent de causes naturelles. Par exemple les anomalies chromosomiques expliquent deux tiers des fausses-couches tôt dans la grossesse. Cependant, fumer et/ou boire augmentent le risque de fausse-couche. L’âge, les traumatismes, et les fièvres importantes peuvent aussi jouer. Des antécédents de fausses-couches peuvent aussi avoir un impact : les femmes qui ont subi une fausse-couche ont grossièrement 20% de chances d’en faire une autre. On passe à 23% si vous avez déjà fait deux fausses-couches, puis à 43% si vous avez fait trois (ou plus) de fausses-couches.

Cela étant dit, un médecin peut vous aider une fois que votre partenaire et vous décidez d’essayer de tomber enceinte après avoir subi une fausse-couche.

Related posts

Related posts