AvaWorld

Complications et fausse couche

La grossesse extra-utérine

La grossesse extra-utérine ou grossesse ectopique, est une sorte de grossesse anormale qui survient lorsque l’ovule fécondé s’implante ailleurs que dans l’utérus, par exemple dans les trompes de Fallope. Cela peut arriver si les trompes sont tordues ou étroites, ce qui crée une obstruction utérine.

Environ 2% des grossesses sont ectopiques. Une grossesse extra-utérine empêche l’ovule de se développer correctement puisqu’il n’est pas dans une zone favorisant son développement (l’utérus). Malheureusement, une grossesse extra-utérine est également dangereuse pour la mère car elle peut provoquer la déchirure des trompes, ce qui requiert une intervention chirurgicale pour corriger le problème. Cela peut aussi provoquer une perte de sang très volumineuse et donc dangereuse.

Malheureusement, avec une grossesse extra-utérine le bébé ne peut pas être sauvé. Comme la grossesse ectopique met la vie de la mère en danger et peut provoquer de graves hémorragies, le couple devra choisir entre une interruption médicale et une intervention chirurgicale pour interrompre la grossesse, selon le stade auquel l’aspect ectopique de la grossesse est détecté. L’interruption par prise de médicaments convient aux femmes en tout début de grossesse (à condition que les trompes ne se soient pas déchirées). En général le corps absorbe la grossesse en quatre à six semaines, ainsi il n’y a pas besoin d’intervention chirurgicale. En revanche, s’il y a déchirure des trompes, il faut opérer en urgence.

Les grossesses extra-utérines sont souvent difficiles à détecter dans les premiers stades. Les premiers symptômes ont tendance à ressembler à ceux d’une grossesse normale, c’est pourquoi toute femme enceinte doit impérativement voir régulièrement son médecin ; celui-ci réalisera un examen gynécologique, une échographie, et des tests sanguins pour vérifier la régularité de la grossesse. Un médecin peut détecter une grossesse ectopique pendant les examens de grossesse de routine, mais pour les femmes qui ignorent être enceintes, les signes de la grossesse ectopique (des saignements vaginaux anormaux, des douleurs abdominales aigües ou sévères, des aménorrhées) n’apparaissent généralement qu’entre la cinquième et la 14ème semaine de grossesse.

Bien que la grossesse extra-utérine puisse toucher n’importe quelle femme, certains problèmes de santé peuvent être des facteurs de risque. Ainsi les femmes ayant des malformations au niveau des trompes, celles ayant souffert de maladie inflammatoire pelvienne, celles ayant déjà subi une grossesse ectopique, celles souffrant d’endométriose, d’infections sexuellement transmissibles, celles ayant subi une intervention chirurgicale des trompes de Fallope, ou même celles ayant des problèmes de fertilité, présentent des risques accrus de développer une grossesse ectopique. La cigarette et l’âge sont aussi des facteurs pouvant augmenter le risque ; une raison de plus de ne surtout pas négliger les visites médicales avant la grossesse.

Les femmes ayant déjà vécu une grossesse ectopique ont souvent plus de chances que cela se répète, mais s’il y a peu ou pas de dégâts au niveau des trompes, le risque diminue alors.

 

Vous avez des questions? Un commentaire? Partagez-les sur notre forum privé sur Facebook!

Related posts

Related posts