AvaWorld

Fondamentaux de la fertilité

Saignements de nidation? Une légende. Explications.

Vous avez peut-être remarqué de légers saignements les quelques jours précédents vos règles et vous vous êtes peut-être demandée si c’était des saignements de nidation. Car ces légères pertes sont considérées comme un des premiers signes d’une potentielle grossesse. Elles ont lieu pendant la période de nidation (6 à 12 jours après l’ovulation) et sont dites être causées par l’implantation de l’ovule dans la paroi utérine.

Mais étant donné que le spotting pendant la phase lutéale est très fréquent, même si une femme n’est pas enceinte, comment faire la différence entre une phase lutéale normale et les saignement de l’implantation? Et bien vous ne pouvez pas. En fait, l’idée même de saignement d’implantation pourrait bien être un mythe.

Pour quelles raisons a-t-on des saignements pendant la phase lutéale?

Ces légers saignements pendant la phase lutéale sont une caractéristique normale de certains cycles menstruels. Certaines femmes en ont à chaque cycle, et d’autres femmes n’en ont que rarement. Il sont généralement causés par un pic de l’œstrogène au milieu de la phase lutéale, ce qui provoque une légère baisse de la progestérone.

En soi, les saignements pendant la phase lutéale ne signifient pas grand chose. ils peuvent survenir lorsque le niveau de progestérone est trop bas, mais cela peut aussi se produire lorsque le niveau de progestérone est parfaitement normal. Cela peut arriver lorsque vous êtes enceinte, et cela peut se produire lorsque vous ne l’êtes pas.

Le saignements peuvent également se produire dans le cas d’une grossesse très précoce, avant le retard de règles. Une étude a révélé qu’environ neuf pour cent des femmes ont eu des saignements lors d’une grossesse très précoce, au moment où elles auraient dû avoir leurs règles. Ces saignements sont généralement top légers pour être confondus avec les règles. Ils ont également tendance à ne pas se produire le jour de l’implantation.

Ces saignements sont-ils un signe de grossesse?

Il est possible de dire si ceux sont des saignements de nidation seulement rétrospectivement. Si l’on en a lors d’un cycle normal, sans grossesse, nous les appelons simplement de légers saignements, tâches ou spotting. Mais, si l’on en a lors d’un cycle de grossesse, on les appelle saignements de nidation.

Compte tenu de l’incidence élevée des taches dans les cycles de grossesse et de non-grossesse, il est presque impossible de savoir si les tâches ont quelque chose à voir avec la nidation. Et il y a de bonnes raisons de penser que ce n’est pas le cas.

Pourquoi? D’une part, les saignements ont lieu le plus souvent lorsqu’une femme n’est pas enceinte. Et lorsque vous y réfléchissez, c’est plutôt logique. Les pertes sont généralement causées par une baisse de la progestérone (car la progestérone est l’hormone qui aide à maintenir la doublure utérine). Si la nidation a bien eu lieu, la sécrétion d’hCG aiderait à s’assurer qu’il n’y avait pas de baisse des niveaux de progestérone en premier lieu. A méditer…

Vous avez des questions? Un commentaire? Partagez-les sur notre forum privé sur Facebook!

Related posts

Related posts