AvaWorld

Grossesse

Les premiers signes d’une grossesse : que vais-je ressentir et quand ?

 

Lorsque vous essayez de concevoir un enfant, cela peut être tentant de chercher à détecter les premiers signes d’une grossesse. Selon la recherche, les symptômes de grossesse les plus fréquemment ressentis suite à une absence de règles sont les nausées, la fatigue, de fréquentes envies d’uriner et une modification des seins. Toutefois, la seule façon de savoir avec certitude si vous êtes enceinte à un stade très précoce est de faire un test de grossesse chez vous ou une analyse de sang prescrite par votre médecin.

Les études montrent que la plupart des femmes commencent à ressentir des symptômes de grossesse précoces entre la cinquième et la sixième semaine de grossesse, avec 89 % des femmes qui ressentent des symptômes à la fin de la huitième semaine. (De combien de semaines êtes-vous enceinte ? Étant donné que la grossesse est calculée à partir du premier jour de vos dernières règles, cinq semaines de grossesse équivalent à une semaine après votre absence de règles.) Ici, nous examinerons plus en détail :

  • les premiers signes de grossesse
  • le moment où vous pouvez vous attendre à ressentir les symptômes
  • comment savoir avec certitude si vous êtes enceinte

 

Est-ce qu’une absence de règles signifie que je suis enceinte ?

C’est facile de rechercher constamment les premiers signes de grossesse. Le signe le plus évident, c’est bien sûr l’absence de règles. Mais ne pas avoir vos règles ne signifie pas nécessairement que vous êtes enceinte. En fait, si vous n’êtes pas enceinte, vous ne sautez pas vos règles, elles sont tout simplement retardées. Vos règles peuvent se faire attendre à cause d’un retard d’ovulation (c’est l’ovulation qui détermine le moment où les règles arrivent) ou d’un cycle anovulatoire (un cycle où vous n’ovulez pas).

Qu’est-ce qui est à l’origine d’un retard d’ovulation ou d’un cycle sans ovulation ? Cela peut être dû à une maladie, un voyage, le stress ou ne pas avoir de motif reconnaissable. Votre corps n’est pas une machine et après tout, une femme en parfaite santé peut avoir un retard d’ovulation une ou deux fois dans l’année, sans cause apparente.

Ceci dit, si vous n’avez pas eu vos règles au moment où vous auriez dû les avoir et que vous essayez d’avoir un enfant, vous devez prendre très soin de vous. Comportez-vous comme si vous étiez enceinte, jusqu’à ce que ce soit confirmé ou non par un test de grossesse. Parce que si vous êtes effectivement enceinte, vous ne ressentirez peut-être pas les premiers signes de grossesse pendant au moins quelques semaines.

 

Quels sont les premiers signes de grossesse ?

 

Parmi les premiers signes fréquents d’une grossesse, on peut citer :

  • Nausées et vomissements
  • Maux de tête
  • Fatigue
  • Augmentation du sens de l’odorat
  • Sensibilité des seins et/ou des mamelons
  • Fréquente envie d’uriner
  • Trouble du sommeil
  • Saignements vaginaux légers

 

Selon la recherche, les symptômes les plus courants parmi la liste ci-dessus sont les nausées, la fatigue, les fréquentes envies d’uriner et la modification des seins. Mais en réalité, ces symptômes peuvent tous avoir d’autres causes et ne sont pas exclusivement cantonnés à la grossesse. Les nausées ou la fatigue peuvent provenir d’un virus, les fréquentes envies d’uriner peuvent signifier que vous êtes trop hydratée et la modification des seins peut se produire tout au long de votre cycle, que vous soyez enceinte ou non.

Nous revenons donc à notre conseil initial : faites un test de grossesse pour le savoir avec certitude. Si vous êtes enceinte depuis suffisamment longtemps pour ressentir des symptômes, alors vous êtes suffisamment enceinte pour que votre test de grossesse soit positif. Sinon, vos symptômes sont très probablement dus à l’hormone progestérone qui est élevée lors de votre phase lutéale, que vous ayez ou non conçu un enfant.

 

Quand se manifestent les premiers signes de grossesse ?

 

Le cycle menstruel de chaque femme est différent. La longueur du cycle, l’intensité des symptômes SPM (syndrome prémenstruel) et les dates d’ovulation varient d’une femme à une autre. Par conséquent, il est également logique que les femmes éprouvent des symptômes variables en début de grossesse.

Si vous essayez de concevoir un enfant, vous rechercherez peut-être un indice physique de votre grossesse. Il peut être utile tout d’abord de comprendre la chronologie de la grossesse, ce qui peut être un peu déroutant. Les professionnels de la santé mesurent le début de votre grossesse à partir du premier jour de vos dernières règles (DR). C’est le jour du début de vos règles, donc vous n’êtes à l’évidence pas encore enceinte et vous ne ressentirez certainement pas de symptômes.

Mais une fois que vous êtes enceinte, ce premier jour de vos dernières règles marquera le début de votre grossesse, rétrospectivement. Les médecins suivent la grossesse de cette manière parce que le moment de l’ovulation est difficile à cerner, mais le premier jour de vos dernières règles est facile à déterminer.

Ce qu’il faut principalement savoir ici, c’est que les premiers signes de grossesse ne commencent pas avant les derniers stades de l’embryogenèse (lorsque l’embryon se forme et se développe), qui se produisent au cours de la cinquième à la huitième semaine de grossesse, ou environ une à trois semaines après la date prévue de vos règles.

 

Est-ce possible de ressentir des symptômes de grossesse juste après la conception ?

 

Non. Lorsqu’un spermatozoïde fertilise un ovule et qu’il y a conception, l’ovule alors fertilisé (également appelé zygote) est tellement petit que vous ne pouvez le voir qu’avec un microscope. Ce zygote va se développer en une grande quantité de cellules, appelées blastocyste, et migrera vers la trompe de Fallope puis s’implantera dans votre muqueuse utérine. Une fois que le blastocyste s’implante dans la muqueuse utérine (ce qui arrive généralement 8 à 10 jours après l’ovulation), il se met rapidement à produire l’hormone hCG.

Dans un cycle avec absence de grossesse, les niveaux de progestérone chuteraient à ce stade, mais l’hormone hCG envoie un signal pour que la production de progestérone se poursuive et s’accroisse. L’augmentation des niveaux de progestérone est à l’origine d’un grand nombre de symptômes précoces de grossesse, contrairement au blastocyste lui-même qui, entre 0,1 et 0,2 mm environ, a à peu près la taille d’une graine de pavot et est incapable de produire les sensations physiques que vous pouvez ressentir.

Cela signifie que le moment le plus précoce où vous pouvez ressentir les tout premiers symptômes de grossesse se situent après l’implantation, qui se produit souvent 8 à 10 jours après l’ovulation (et au moins 6 jours après l’ovulation).

 

Quand vais-je ressentir les premiers signes de grossesse ?

 

Il est difficile de répondre à cette question, mais pour faire bref : chaque femme et chaque grossesse sont différentes. Les symptômes de grossesse peuvent avoir une fréquence et une intensité diverses. Il est donc presque impossible de prévoir exactement ce que vous ressentirez et quand.

Toutefois, dans cette étude sur l’apparition des symptômes de grossesse chez 136 femmes, la moitié d’entre elles a ressenti les symptômes à la fin de la cinquième semaine et 89 % à la fin de la huitième semaine. L’étude a aussi révélé que chez les femmes qui fument du tabac ou de la marijuana (ce qui n’est évidemment pas recommandé lorsque vous essayez de faire un enfant), les symptômes ont tendance à apparaître plus tardivement.

Selon cette étude :

  • 59 % des femmes ont commencé à ressentir des symptômes entre le début de la cinquième semaine et la fin de la sixième semaine
  • 71 % d’entre elles ont signalé des symptômes à la fin de la sixième semaine
  • 89 % des femmes ont rapporté des symptômes à la fin de la huitième semaine

 

Qu’en est-il des saignements de nidation ?

 

En dépit de la croyance largement répandue, aucune preuve scientifique ne soutient l’existence de saignements de nidation. Lorsqu’une grossesse survient, l’ovule fertilisé va se nicher dans la muqueuse utérine environ 8 à 10 jours après l’ovulation. (L’ovulation correspond au moment où l’ovaire libère un ovule mature.) Il a été suggéré que ce processus de nidation pouvait causer de légers saignements vaginaux, mais il n’y a aucune donnée scientifique pour soutenir cette théorie.

Une étude a révélé que si 9 % des femmes participant à l’étude avaient eu de légers saignements vaginaux en début de grossesse, c’était rarement le jour de la nidation. (Il est également important de noter que pratiquement toutes les femmes ayant eu des saignements ont par la suite réussi à tomber enceinte.) Donc, pour résumer : les saignements survenant en début de grossesse sont généralement légers, sans lien avec la nidation, et il n’y a pas de quoi s’inquiéter.

 

Qu’en est-il des crampes ? — Cela indique-t-il un début de grossesse ?

 

L’expression « crampes de nidation » est une fausse appellation, étant donné que le processus de nidation ne peut pas être physiquement ressenti. Des crampes peuvent quelquefois survenir au début de la grossesse, mais malheureusement, il est impossible de faire la différence entre les crampes qui sont causées par l’arrivée de vos prochaines règles ou les crampes qui sont causées par une grossesse.

 

La raison est que c’est la même hormone, la progestérone, qui est à l’origine de ces deux sortes de crampes. La progestérone augmente au cours de la seconde moitié de votre cycle menstruel, que vous soyez enceinte ou non, et peut causer des ballonnements, des nausées et des sautes d’humeur. Par conséquent, malheureusement, les crampes ne sont pas un indicateur fiable de grossesse.

 

Est-ce que des seins douloureux signifient que je suis enceinte ?

 

Certaines femmes sont catégoriques sur le fait que leur premier symptôme de grossesse a été la sensibilité des seins. Mais la vérité est que des mamelons douloureux et une sensibilité des seins peuvent survenir pendant les cycles conceptuels et non conceptuels. Les modifications hormonales pendant votre cycle peuvent provoquer des changements dans les tissus mammaires qui rendent vos seins sensibles. Donc, malheureusement, des seins douloureux ne signifient pas forcément que vous êtes enceinte.

 

Est-ce que les symptômes de grossesse sont différents lorsque vous portez un garçon ou une fille ?

 

Une étude récente menée par le Centre médical Wexner de l’université d’État de l’Ohio a révélé que le sexe du bébé peut agir sur les symptômes de grossesse. L’étude s’est penchée sur les réponses immunitaires de femmes enceintes pour voir s’il y avait une différence dans les marqueurs immunitaires (cytokines) en fonction du sexe de leur bébé.

Ces conclusions (présentées dans la revue Brain, Behaviour and Immunity) ont révélé que les cellules immunitaires des femmes portant des fœtus féminins avaient développé un plus grand nombre de cytokines pro-inflammatoires en cas d’exposition à des bactéries, comparé à celles des femmes enceintes d’un fœtus masculin.

Bien qu’il soit nécessaire de faire plus de recherches, les auteurs de l’étude pensent que l’inflammation accrue des femmes qui portent un bébé de sexe féminin peut avoir une incidence sur les raisons pour lesquelles certaines femmes éprouvent des symptômes plus prononcés pendant la grossesse. Il faut approfondir les recherches, mais cela montre que le sexe du fœtus peut avoir des incidences sur les symptômes de grossesse.

 

 

Suis-je enceinte ?

 

Un test de grossesse vous permettra d’être sûre en mesurant le niveau de gonadotrophine chorionique humaine (hCG) dans vos urines. C’est l’hormone qui signale que le corps jaune continue de produire de la progestérone, ce qui préservera la muqueuse utérine soutenant le développement de l’embryon. (Normalement cette muqueuse est expulsée lors de chaque cycle, ce qui provoque vos règles.)

Toutefois, ne faites pas un test de grossesse trop tôt, car votre corps ne produira pas d’hormone hCG avant 8 à 10 jours après l’ovulation.

 

Quand dois-je faire un test de grossesse ?

 

Il est recommandé d’attendre deux semaines après l’ovulation pour faire un test de grossesse. C’est l’une des nombreuses raisons pour lesquelles il est très important de suivre votre cycle et de savoir quand vous ovulez. Même si l’attente peut sembler pénible, il vaut mieux être patiente, car le résultat sera plus précis. (Vous trouverez ici des moyens utiles pour patienter pendant ces deux semaines.)

Related posts

Related posts