Le stress peut-il réduire vos chances de grossesse ?

L’impact éventuel du stress sur la fertilité n’a pas encore été totalement décrypté par les spécialistes de la fertilité. De nombreux projets de recherche ont été menés dans ce domaine pour tenter d’identifier les répercussions que le stress peut avoir sur l’organisme. Un lien étroit entre le stress physique et l’infertilité a pu être établi, mais pour d’autres formes de stress, des recherches plus approfondies doivent encore être menées.

Malheureusement, les recherches dans ce domaine sont extrêmement complexes, en raison de la multitude de facteurs à prendre en considération. Il est important de distinguer les effets psychologiques des effets physiques du stress sur l’organisme. Le stress physique a pour origine des facteurs environnementaux externes ou des besoins physiques du corps en réponse à des circonstances telles que la chaleur, la maladie ou la déshydratation. Le stress psychologique, en revanche, est généré en nous et associé à des facteurs cognitifs ou émotionnels, tels que l’anxiété ou la dépression.

La difficulté à distinguer ces différents effets peut être source de confusion lorsque l’on n’est ni médecin, ni spécialiste de la fertilité. Lorsque vous lisez les résultats d’une étude concluant que le stress est une cause d’infertilité, tâchez d’abord de déterminer de quel type de stress il s’agit.

Le stress physique peut entraîner une anovulation

Le lien entre le stress physique et le cycle menstruel féminin a été bien établi : cette forme de stress peut entraîner une aménorrhée hypothalamique, une maladie caractérisée par un arrêt de la menstruation durant plusieurs mois en raison d’un dysfonctionnement de l’hypothalamus, qui régule la sécrétion des hormones induisant la menstruation et l’ovulation.

Le stress psychologique réduit vos chances de grossesse

Une différenciation supplémentaire doit être faite entre les effets directs et indirects du stress psychologique. À titre d’exemple, lorsqu’un couple réduit la fréquence de ses rapports sexuels parce qu’il se sent stressé, il s’agit d’un effet indirect. Dans ce cas, le stress n’est pas une cause directe d’infertilité ; c’est le fait que le couple ne fasse pas l’amour assez souvent, ou au bon moment. Ce type de cause d’infertilité est explicite : il est clair que le stress influe indirectement sur l’infertilité.

Reste néanmoins une question non résolue : le stress psychologique influe-t-il directement sur la fertilité, et de quelle façon ? Une récente étude américaine a permis d’établir un lien entre le stress et le délai pour concevoir, mais aussi l’infertilité. Les participantes de l’étude ont été réparties dans trois sous-groupes en fonction de leur niveau de stress. Celui-ci a été mesuré d’après l’évolution de la production d’alpha-amylase salivaire, régulée par la glande parotide. Lorsque l’on ressent du stress, la sécrétion d’alpha-amylase salivaire augmente. Les résultats de l’étude ont montré que chez les femmes du groupe présentant la hausse la plus importante de l’alpha-amylase salivaire, les chances de concevoir étaient réduites de 29 %, et le délai pour concevoir plus long. Les femmes du groupe présentant un niveau de stress intermédiaire avaient des chances de grossesse réduites de 7  %.

Toutefois, compte tenu des limites de l’étude, ses conclusions ne doivent pas être interprétées sans questionnement. L’étude n’a recueilli que deux échantillons de salive chez toutes les femmes participant à l’étude : le premier le matin de l’inclusion dans l’étude, et le second le matin suivant la première menstruation pendant l’étude. Par ailleurs, l’absence de données cliniques sur l’évolution de l’alpha-amylase salivaire pendant le cycle menstruel féminin pourrait avoir faussé les résultats. Bien que l’étude établisse un lien entre le stress psychologique et l’infertilité, des recherches plus approfondies devront être menées pour obtenir des résultats concluants.

Le stress peut également nuire à la fertilité masculine

L’infertilité masculine est à l’origine d’environ la moitié des cas d’infertilité expliquée ; par conséquent, lorsqu’un couple a des difficultés à concevoir, il est important de s’intéresser à la fertilité des deux partenaires lors du diagnostic et de traiter les éventuels problèmes décelés.

Un projet de recherche mené par l’université de Columbia a révélé que la qualité du sperme des hommes ayant connu deux ou plusieurs événements stressants au cours de l’année précédente était inférieure à celle des hommes qui n’avaient pas subi de stress. Chez les hommes exposés à des situations stressantes, on a observé une réduction du pourcentage de mouvement des spermatozoïdes (motilité) et du pourcentage de spermatozoïdes de forme (morphologie) normale, les deux facteurs les plus importants pour évaluer la fertilité d’un homme.

Le stress réduit vos chances de grossesse

Il a été démontré que le stress peut aussi bien affecter la femme que son partenaire masculin, de différentes façons. Celui-ci peut avoir une influence négative sur l’activité sexuelle d’un couple, et il a également été démontré que le stress physique nuit au système reproducteur de la femme en provoquant une menstruation irrégulière. Quant aux effets du stress psychologique sur la fertilité, les recherches menées ne permettent pas de tirer de conclusion définitive. Néanmoins, on s’accorde de plus en plus à dire que le stress a un impact négatif sur les chances d’un couple de concevoir, et doit donc être évité lorsque l’on essaie d’avoir un enfant.

2017-04-05T10:31:15+00:00 By |Préparer votre corps|

Ava for healthcare professionals

Please confirm that you are a healthcare professional or researcher

I am a healthcare professional

I am interested in Ava for personal use

DÉCOUVRIR AVA | COMMANDER AVA

Jade & Tanner Got Pregnant with Ava!

Thank you everyone for all the support and for sharing your stories since we announced our pregnancy on Wednesday! We are so excited! For those of you who have been following us for a while, you may have seen our past post back in November about using the @avawomen bracelet to help us get pregnant faster. We got pregnant really soon after we started using Ava! I wore the bracelet every night while sleeping and Ava told us which five days were the best days to try for a baby each month. It took so much stress out of the process and was so easy to use. Since so many of you have kindly opened your hearts to me and have shared your stories about trying to get pregnant, I wanted to share what worked for us. Also, I've partnered with Ava to get you all a $20 off coupon code: JANNERBABY I'll be using Ava for all our future pregnancies and cycle tracking between babies. Thank you, Ava.