AvaWorld

Infertilité

Les options de traitement de l’infertilité féminine

Environ un tiers des cas d’infertilité résultent de l’infertilité féminine, un autre tiers est dû à l’infertilité masculine, et le reste peut soit être attribué à la femme et à l’homme, soit s’avérer inexpliqué. Selon la raison de l’infertilité de la femme, un traitement différent peut être recommandé. L’infertilité peut être traitée grâce à des médicaments, ou alors à travers une intervention chirurgicale, ou encore à travers une procédure spécifique.

De nombreuses femmes diagnostiquées infertiles peuvent bénéficier d’un traitement médicamenteux. Il s’agira de Clomifène, ou citrate de clomifène. Le traitement se prend par voie orale les 3ème, 4ème et 5ème jours du cycle menstruel. Le clomifène est conçu pour encourager la sécrétion d’hormones qui aident l’ovule à mûrir dans les ovaires. Dans 80% des cas ce médicament réussit à déclencher l’ovulation. Environ la moitié de ces femmes arrivent à tomber enceinte sans avoir besoin de mesures supplémentaires. En général, un Endocrinologue de la Reproduction attendra environ six cycles : si la femme ne tombe pas enceinte durant ce temps imparti, il recommandera un traitement plus approfondi. Les injections d’hormones sont une option supplémentaire que le spécialiste peut prescrire aux femmes souffrant de problèmes de fertilité. Ces injections sont généralement envisagées lorsque la femme ne répond pas au traitement par voie orale. Pour évaluer les résultats, les spécialistes de la reproduction ont généralement recours à l’échographie, pour s’assurer que les ovules se développent correctement. Le médecin pourra aussi effectuer des tests sanguins réguliers pour mesurer le niveau d’œstrogène.

Si les problèmes de fertilité de la femme sont d’origine anatomique, un médecin pourra recommander une procédure chirurgicale pour rectifier le problème. L’hystéroscopie (où un tube est inséré dans le vagin) ou la laparoscopie (où une minuscule incision est effectuée ailleurs sur le corps) sont effectuées dans certains cas pour corriger les anormalités et accroître les chances de concevoir. On peut envisager une chirurgie de renversement de la ligature des trompes si la femme a eu recours à la ligature des trompes comme moyen de contraception, et d’autres interventions chirurgicales au niveau des trompes sont également possibles, bien que plus rarement envisagées puisque la fécondation in-vitro (FIV) peut être un meilleur choix dans de nombreux cas.

Related posts

Related posts