AvaWorld

Préparer votre corps

Le sommeil quand on veut tomber enceinte

Pendant la grossesse, le sommeil peut s’avérer compliqué pour différentes raisons : votre ventre qui s’arrondit, les brûlures d’estomac, les douleurs au niveau du dos ne sont que quelques exemples des choses qui peuvent affecter votre sommeil ; mais qu’en est-il de la période qui précède, c’est-à-dire quand vous essayez de concevoir ? Il s’avère que vos cycles de sommeil affectent les taux d’hormones. Un manque de sommeil peut d’ailleurs avoir des effets négatifs sur votre fertilité.

Le sommeil et les hormones

Quand vous dormez, votre corps sécrète de la mélatonine, l’hormone qui aide à réguler les cycles de veille-sommeil. Elle protège aussi les ovules contre les organismes néfastes tels que les radicaux libres. Sans un sommeil adéquat, les ovules peuvent être endommagés et rejetés par le corps, diminuant la fertilité et augmentant même le risque de fausse-couche.

Le sommeil affecte également une autre hormone reproductrice : la leptine. Celle-ci est surtout connue comme l’hormone régulatrice de l’appétit, mais elle joue aussi un rôle important pour ce qui est de l’ovulation. Quand la sécrétion de leptine est compromise, les cycles menstruels peuvent perdre en régularité.

Combien de temps devriez-vous dormir ?

Il est recommandé de dormir 8 heures par nuit pour les femmes qui essaient de concevoir. Mais il s’agit bien entendu d’un cercle vicieux : le stress peut avoir des effets négatifs sur votre sommeil, et un sommeil suffisant et réparateur peut lui-même diminuer votre niveau de stress.

Les remèdes à l’insomnie

Le médecin docteur David Fisher déclare que même si certains médicaments pouvant améliorer le sommeil, notamment la diphenhydramine (que l’on retrouve dans de nombreux antihistaminiques), sont « généralement sans danger » selon différentes études sur le sujet, il existe des méthodes alternatives plus naturelles. Les infusions à la camomille et le lait chaud sont tous les deux recommandés pour stimuler la somnolence. Le docteur Fisher met aussi en garde contre l’expérimentation de remèdes considérés comme étant « naturels » mais qui ne sont pas régulés par la FDA, l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux. Le meilleur moyen pour avoir un sommeil régulier et suffisant est de se lever et se coucher aux mêmes heures quotidiennement.

D’autres moyens de s’assurer un sommeil réparateur quand on essaie de concevoir et pendant la grossesse incluent un régime alimentaire sain et de rester actives. Evitez tous les aliments pouvant provoquer des brûlures d’estomac, comme les fortes épices, les boissons gazeuses, et les aliments frits. Hydratez-vous bien pendant la journée, mais évitez de trop boire juste avant d’aller vous coucher, pour éviter les réveils fréquents pour uriner.

Enfin, installez-vous dans une chambre confortable, un environnement tranquille sans lumière (dissimuler les voyants de vos matériels de chargement, et investissez dans des rideaux occultants), avec une température modérément fraiche afin d’améliorer la qualité de votre sommeil.

Le sommeil pendant la grossesse

Nous ne nous épancherons pas sur le sujet, car il existe déjà de nombreuses informations pour vous éclairer à ce niveau. Mais il y a une chose que vous pourriez ignorer : la revue scientifique Fertility and Sterility (Fertilité et stérilité) a récemment publié un article disant que selon des recherches, les habitudes prénatales de sommeil des mères peuvent avoir des conséquences sur les enfants sur le long terme. Le manque de sommeil peut d’ailleurs avoir un impact sur le système reproducteur de votre descendance. Réglez donc dès maintenant vos problèmes de sommeil !

Related posts

Related posts