AvaWorld

Préparer votre corps

L’influence du poids sur la fertilité et les chances de grossesse

Quel est l’influence du poids sur la fertilité?

Y-a-t’il un poids idéal pour tomber enceinte?

Nul besoin d’atteindre le poids de vos rêves pour réussir à tomber enceinte. La plupart des femmes se considérant en surpoids ou en sous poids peuvent concevoir sans problème. Mais si votre IMC est en dessous de 19 ou au-dessus de 24, vous pourriez éprouver des difficultés à tomber enceinte.

Mais l’IMC seul n’explique pas tout. Même si le vôtre est dans la gamme dite normale, vous pourrez tout de même avoir des problèmes de fertilité liés à votre poids. Par exemple, si vous pratiquez l’haltérophilie, vos muscles en seront plus lourds et vous donneront un IMC plus élevé, même si votre masse grasse est faible. Et il est possible d’être maigre tout en ayant une couche de graisse produisant de l’œstrogène. Ou encore vous pouvez être mince et athlétique, très musclée, et avec très peu de graisse. Même si vous pesez le même poids que celui d’une femme maigre et ronde à la fois, vous pouvez produire bien moins d’œstrogène ; ce qui peut perturber vos cycles menstruels et affecter votre fertilité.

Le surpoids et la fertilité

L’œstrogène est sécrété en premier lieu dans les ovaires. Mais plus de 30% de l’œstrogène présent dans votre corps est produit par les cellules adipeuses. Si vous pesez un poids santé, il y a de fortes chances pour que vous produisiez une quantité saine d’œstrogène.

Si vous êtes en surpoids, ces cellules adipeuses supplémentaires peuvent produire plus d’œstrogène qu’il n’en faut. Vous pensiez que le surplus d’œstrogène lié à votre masse grasse serait bénéfique à la fertilité ? Malheureusement, ce n’est pas comme ça que ça fonctionne.

Trop d’œstrogène peut en fait vous empêcher d’ovuler régulièrement, voire même d’ovuler du tout. Entre 30 et 40% des femmes obèses ont des cycles menstruels irréguliers, ce qui diminue leurs chances de concevoir. Et celles qui le sont gravement (c’est-à-dire dont l’IMC est de 35 à 40) ont entre 23 et 43% de chances en moins de concevoir que celles dont l’IMC est inférieur ou égal à 29.

Si vous êtes en surpoids mais que vos cycles sont réguliers, vous n’êtes pas forcément tirée d’affaire. Des études montrent que les femmes en surpoids ont plus de mal à tomber enceinte, même si leurs cycles sont réguliers.

En plus de diminuer vos chances de concevoir naturellement, l’obésité détériore également les taux de réussite des traitements de l’infertilité. Une fois qu’elles sont enceintes, les femmes obèses qui ont réussi à concevoir soit naturellement soit grâce à un traitement de l’infertilité ont de grands risques de fausse-couche et de malformations congénitales chez l’enfant. Elles courent également le risque de développer du diabète gestationnel ou une pré-éclampsie.

Le fait d’être en surpoids voire obèse peut aussi être lié à des problèmes hormonaux ou endocriniens qui eux-mêmes peuvent diminuer la fertilité, notamment le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK ou PCOS), la résistance à l’insuline, et la testostérone excédentaire.

Si vous êtes en surpoids, le fait de maigrir pourrait accroître vos chances de concevoir. Une récente étude de la Faculté de Médecine de Stanford a pu démontrer que les patientes ayant réussi à perdre du poids de manière significative (10% de leur poids maximum) avaient plus de chances de tomber enceintes et de mener une grossesse à terme que celles qui n’arrivaient pas à perdre suffisamment de poids.

 

Le sous poids

Les femmes ayant un IMC très faible (généralement en dessous de 18,5 mais le seuil peut varier d’une femme à l’autre) ont tendance à avoir des cycles irréguliers. Les cycles irréguliers signifient une ovulation irrégulière (voire inexistante) ce qui, cela va sans dire, détériore les chances de tomber enceinte.

Heureusement, il y a une solution évidente à ce problème, même si la plupart des femmes feraient tout pour l’éviter : prendre du poids. Si vous êtes en sous poids et que vos cycles sont irréguliers, c’est la première chose que vous devez essayer ; donc avant de recourir à l’acupuncture, aux herbes chinoises, à l’hypnose, ou quoi que ce soit d’autre. Le poids que vous devez prendre devrait être majoritairement de la graisse plutôt que du muscle (Rappel : la graisse produit de l’œstrogène), donc ne remplacez pas vos longues séances de jogging par des séances d’haltérophilie tout aussi intenses.

Nous sommes toutes différentes. Certaines femmes naturellement maigres tombent facilement enceintes, alors que d’autres femmes en forme et en bonne santé se voient forcées de sacrifier leur forme physique afin d’avoir des cycles réguliers. En toute probabilité, vous devrez atteindre un IMC de plus de 18,5, et de préférence entre 20 et 24, la gamme dite optimale pour concevoir.

 

Comment savoir si je pèse le poids qu’il faut

L’IMC est communément utilisé comme indicateur du rapport entre le poids et la taille. Un IMC normal et sain est compris entre 19 et 24. Si le vôtre est trop loin de ce spectre (en dessous de 19 ou au-dessus de 24), pensez à réévaluer votre régime et vos habitudes alimentaires pour être dans une bonne forme physique plus fertile.

 

Related posts

Related posts