AvaWorld

De semaine en semaine

Grossesse : semaine 2

Techniquement, vous n’êtes toujours pas enceinte pendant la deuxième semaine, mais c’est à ce moment-là que vous êtes susceptible d’essayer activement de concevoir un bébé. Quand vous serez officiellement enceinte, votre médecin calculera la date de votre terme à partir de vos dernières règles, qui étaient la semaine dernière. Pour la plupart des femmes, la conception se produit environ deux semaines après cette date.

Mais pour déterminer le début de la grossesse, la date qu’il vous faut rechercher est celle de la nidation : lorsque l’ovule fécondé s’implante dans la paroi utérine, marquant ainsi le début de votre grossesse. Vous pouvez calculer cette date à l’aide de quelques formules simples (déjà abordées en détail dans notre article sur la calculatrice de nidation).

La semaine dernière, l’hormone lutéinisante (LH) et l’hormone folliculostimulante (FSH) ont commencé à préparer votre corps pour le processus d’ovulation. Ces hormones favorisent la croissance de sacs remplis de fluide, appelés follicules, dans vos ovaires. L’ovulation se produit lorsque le follicule dominant se rompt et libère un ovule dans la trompe de Fallope. Selon votre cycle, qui peut varier d’une femme à l’autre, l’ovulation a tendance à se produire à la fin de la deuxième semaine ou au début de la troisième semaine.

Combien mon bébé mesure-t-il ?

Longueur du bébé : 0,00 mm.

Poids du bébé : 0,00 g.

Comment mon bébé se développe-t-il ?

En ce moment, votre bébé est, d’un côté, un simple ovule et, d’un autre côté, un simple spermatozoïde, qui attendent de se rencontrer. Pendant l’ovulation, un ovule mature est libéré dans la trompe de Fallope, où cet ovule et le spermatozoïde de votre partenaire pourront se rencontrer cette semaine (ou au début de la semaine prochaine) en fonction de la durée de votre cycle. Lorsque le spermatozoïde féconde un ovule et qu’il y a conception, l’ovule alors fécondé (également appelé zygote) est tellement petit que vous ne pouvez le voir qu’avec un microscope.

Ce zygote va se développer en une grande quantité de cellules, appelées blastocyste, et migrera vers la trompe de Fallope puis s’implantera dans votre muqueuse utérine. Une fois que le blastocyste s’implante dans la muqueuse utérine, ce qui arrive généralement 8 à 10 jours après l’ovulation, il se met rapidement à produire l’hormone hCG.

Qu’est-ce qu’il se passe dans mon corps ?

Si vous cherchez à tomber enceinte ce mois-ci, le but est de programmer des rapports sexuels pendant vos jours les plus fertiles. Étant donné que la fertilité est déterminée par votre ovulation (votre période de fertilité est je jour de l’ovulation et les cinq jours précédents), mieux vous comprenez votre corps et son cycle unique, plus vous avez de chances de concevoir.

Alors, quand est-ce que vous ovulez ? C’est LA question lorsque vous essayez de concevoir. La plupart des calculs supposent qu’une femme qui a un cycle régulier de 28 jours ovule le 14e ou 15e jour. Les études montrent que la plupart des femmes n’ovulent pas le quatorzième jour de leur cycle, comme on le dit généralement. (En fait, une étude a même montré que la période fertile de 70 % des femmes ne tombe pas entièrement entre le 10e et le 17e jour du cycle.)

Lorsque vous ovulez et que l’ovule entre dans la trompe de Fallope, il doit être fécondé par un spermatozoïde dans les 12 à 24 heures, sinon l’ovule meurt, et vous devrez recommencer le processus une nouvelle fois le mois prochain. Heureusement, les spermatozoïdes peuvent vivre dans le corps pendant un maximum de six jours, ce qui explique pourquoi il est important de ne pas attendre le jour de l’ovulation pour commencer à essayer.

Si vous portez Ava ou suivez votre cycle pendant plusieurs mois, vous pourrez obtenir une assez bonne indication de ces jours de fertilité. Même si vous suivez votre cycle, vous pouvez guetter des signes et symptômes d’ovulation. Mais en fait, l’ovulation se produit à un niveau tellement petit dans le corps qu’elle ne peut généralement pas être « sentie ».

Mais plusieurs signes physiques peuvent se manifester lorsque votre corps se prépare à ovuler et d’autres après l’ovulation. Ils peuvent inclure :

 

  • Augmentation de la fréquence cardiaque au repos. Selon les données d’une étude clinique, la fréquence cardiaque au repos (FCR) commence à augmenter dans les jours qui précèdent l’ovulation. La FCR est plus faible pendant les règles et augmente d’environ deux battements par minute (BPM) entre deux et cinq jours avant l’ovulation. Après l’ovulation, la FCR continue à augmenter, pour atteindre un pic dans la phase mi-lutéale. Elle chute à l’approche des règles ou, si vous êtes enceinte, reste élevée.
  • Modifications de la température basale. Certaines femmes remarquent que leur température basale (TB) atteint un nadir (point le plus bas) le jour de l’ovulation. Toutefois, le nadir n’est pas présent dans la majorité des graphiques et n’est pas un moyen très fiable de cibler l’ovulation.
  • Douleurs pelviennes. Vous pouvez souffrir du syndrome mittelschmerz (baptisé d’après le premier médecin à l’avoir identifié). Il s’agit d’un tiraillement, parfois douloureux, d’un côté de votre abdomen, qui se produit lorsque l’ovaire de ce côté-là libère l’ovule. Environ 20 % des femmes ressentent une douleur d’ovulation, mais cela ne se produit pas nécessairement au moment exact de l’ovulation, et ne doit pas être considéré comme une indication définitive que cette dernière a eu lieu.
  • Modifications de la glaire cervicale. Soyez très attentive à vos pertes vaginales. Pendant la majeure partie de votre cycle, votre vagin est acide et hostile pour les spermatozoïdes, et votre glaire cervicale est plus épaisse et plus collante. Mais à mesure que vous approchez de vos jours de fertilité, la consistance de votre glaire cervicale change ; le col de l’utérus commence à produire du mucus d’aspect « blanc d’œuf », qui est glissant, transparent, élastique, et accueillant pour le sperme. (Comme un toboggan qui aide les spermatozoïdes a voyager plus efficacement vers l’ovule.)
  • Modifications du col de l’utérus. Une chose à vérifier si vous essayez de tomber enceinte est l’apparence de votre col de l’utérus. Il devient plus doux, plus haut et plus ouvert lorsque vous ovulez.

 

Certaines femmes jurent qu’elles commencent à se « sentir » enceintes vers la fin de la deuxième semaine, mais c’est peu probable. Les symptômes précoces de la grossesse ressemblent souvent aux symptômes pré-menstruels, et il est difficile de faire la différence entre les SPM et les signes précoces pour savoir si vous êtes enceinte.

Vous recherchez peut-être anxieusement tous les premiers signes de grossesse, mais soyez patiente. Même si la fécondation se produit cette semaine, il n’y a aucun moyen de la détecter, alors essayez de rester calme. Vous ne pourrez pas obtenir un test de grossesse positif avant que l’ovule s’implante dans votre utérus, et que votre corps commence à produire l’hormone de grossesse, la gonadotrophine chorionique humaine (hCG). L’hCG est l’hormone que les tests de grossesse (à la fois sanguins et urinaires) recherchent et que votre corps n’a pas encore commencé à produire.

Que dois-je faire d’autre cette semaine ?

  • Faites l’amour ! Vous ovulez. Si vous avec ciblé votre période de fertilité, ayez des rapports sexuels tous les deux jours (ou tous les jours si vous voulez !) pendant cette période. Avoir des rapports sexuels tous les jours pendant votre période de fertilité (les cinq jours qui précèdent la date de l’ovulation et le jour même de l’ovulation) vous donne 25 % de chances de concevoir. (Le faire tous les deux jours réduit légèrement vos chances, avec 22 %.) Pour plus de détails sur ce sujet, consultez notre article sur la fréquence à laquelle vous devez avoir des rapports sexuels pour tomber enceinte.
  • Gérez votre stress et votre anxiété. Une étude récente a révélé que les femmes qui signalaient se sentir plus stressées dans les jours qui précédent l’ovulation étaient 40 % moins susceptibles de concevoir pendant leur période d’ovulation.
  • Si vous n’êtes pas suivie par un gynécologue, c’est le bon moment pour chercher un médecin.
  • Si vous ne le faites pas déjà, commencez à prendre des vitamines prénatales contenant au moins 400 microgrammes d’acide folique. La courte période entre la conception et le moment où vous apprenez officiellement que vous êtes enceinte est essentielle, du point de vue du développement. Un niveau adéquat de vitamine B9 réduit considérablement le risque d’anomalies du tube neural chez votre bébé.

Voici quelques autres faits intéressants et amusants (et, comme toujours, étayés par des recherches)

Des études ont noté d’autres comportements subtils, voire inconscients, chez les femmes pendant l’ovulation, apparemment pour attirer le meilleur mâle possible. Une étude a montré que, pendant sa période la plus fertile, la voix d’une femme change. Parce qu’une voix plus aiguë est souvent associée à la féminité, les femmes utilisent inconsciemment une voix plus aiguë dans leurs communications sociales quand elles approchent de l’ovulation.

Une autre étude a révélé que les femmes qui ovulent achètent inconsciemment des vêtements plus sexys. Les chercheurs ont conclu que ces « vêtements plus sexys » étaient plus pour se défaire des femmes rivales que pour attirer les hommes pendant la brève période de fertilité mensuelle.

Grossesse : semaine 2 – FAQ de cette semaine

 


Lindsay Meisel

Lindsay Meisel is the Head of Content at Ava. She has over a decade of experience writing about science, technology, and health, with a focus on women's health and the menstrual cycle. Her work has been featured on The Fertility Hour, The Birth Hour, The Breakthrough Journal, and The Rumpus.

Related posts

Related posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Plus d'information Acceptez

This site is using first and third party cookies to be able to adapt the advertising based on your preferences. If you want to know more or modify your settings, click here. By continuing to use the site, you agree to the use of cookies.