AvaWorld

Préparer votre corps

Acide folique : quand dois-je commencer à en prendre ?

Principaux points à retenir :

  • Le folate et l’acide folique sont deux formes de vitamine B9 différentes, qui aident le développement des cellules
  • Le folate est naturellement présent dans les aliments, tandis que l’acide folique est la version synthétique présente dans les vitamines ou les aliments transformés
  • Ils contribuent à la prévention des anomalies du tube neural
  • Vous devez commencer à prendre des compléments d’acide folique au moins un mois avant la conception (parce que ces anomalies apparaissent très tôt, avant que vous sachiez que vous êtes enceinte)
  • Il est prouvé que prendre trop de folate peut nuire à votre santé

 

Si vous essayez d’avoir un enfant, vous avez probablement entendu des personnes dire que le folate (ou sa version synthétique, l’acide folique) est l’une des vitamines prénatales considérées comme essentielles. Mais quand devez-vous commencer à la prendre ?

Savoir à quel moment prendre de l’acide folique et en quelle quantité peut aider à prévenir de graves anomalies congénitales. Néanmoins, il existe certaines controverses autour du folate et de l’acide folique. Afin de fournir les meilleures informations possibles, nous traiterons également ces préoccupations.

Cette publication portera sur :

  • Qu’est-ce que l’acide folique ?
  • Quelle est la différence entre le folate ?
  • Quand devez-vous commencer à prendre du folate et en quelle quantité ?
  • Est-il possible de prendre trop d’acide folique ?

Qu’est-ce que l’acide folique ? Est-il différent du folate ?

C’est une vitamine B synthétique présente dans les suppléments vitaminiques. Lorsqu’elle existe naturellement dans les aliments (comme les légumes verts à feuilles, les haricots et certains fruits), le nom de cette vitamine est le folate. Le folate est essentiel pour répliquer et synthétiser l’ADN, soutenir la fonction nerveuse et immunitaire et créer de nouvelles cellules.

Que fait l’acide folique ?

Prendre de l’acide folique ou du folate peut aider à prévenir les anomalies de la moelle épinière et du cerveau de votre bébé. Environ 1 à 2 grossesses sur 1 000 sont touchées par des anomalies du tube neural et soit il y est mis un terme après un dépistage et un diagnostic prénatal, soit elles aboutissent à la naissance d’un bébé atteint de malformations fatales ou gravement invalidantes.

Quand dois-je commencer à en prendre ?

 Dans l’idéal, vous devez commencer à prendre de l’acide folique avant de commencer à essayer de concevoir un enfant. Les Centres pour le contrôle des maladies (CDC) recommandent aux femmes de commencer à prendre un supplément de folate au moins un mois avant la conception. C’est parce que le folate joue un rôle vraiment très important au début du développement. En fait, une quantité suffisante de folate est très bénéfique pendant les 28 premiers jours suivant la conception, lesquels chevauchent souvent la période au cours de laquelle une femme ne sait pas encore qu’elle est enceinte.

Combien dois-je en prendre ?

Étant donné que presque 50 % des grossesses ne sont pas planifiées, les CDC recommandent à toutes les femmes entre 15 et 45 ans capables de porter un enfant de compléter chaque jour leur alimentation avec 400 mg de folate, même si celle-ci est déjà riche en folate.

Certaines femmes peuvent avoir besoin de prendre un supplément quotidien plus élevé. Parlez à votre médecin si :

  • Vous avez déjà porté un enfant (né vivant ou mort-né) atteint d’une anomalie du tube neural
  • Vous n’aviez pas planifié votre grossesse et n’étiez pas en train de prendre des suppléments lorsqu’elle a commencé
  • Vous prenez en ce moment des médicaments (beaucoup de médicaments agissent en tant qu’antagonistes de l’acide folique, ce qui entraîne des taux plus élevés de complications de la grossesse)
  • Vous avez eu une chirurgie de pontage gastrique
  • Vous avez une pathologie, comme le diabète, l’épilepsie, les maladies inflammatoires de l’intestin, l’obésité ou les maladies du foie
  • Vous avez des antécédents d’abus d’alcool ou de tabagisme
  • Vous savez qu’il y a eu des anomalies du tube neural dans votre famille (comme les frères et sœurs, les parents et les cousins)

Alors, quelle est la controverse ?

Tandis que virtuellement tout le monde est d’accord sur le fait que le folate est important, il existe une controverse entourant la version synthétisée du folate, l’acide folique. Cette controverse se rapporte principalement à la différence entre la manière dont le folate alimentaire et l’acide folique synthétique se décomposent dans le corps. C’est votre génétique qui détermine la rapidité avec laquelle votre corps est capable de décomposer l’acide folique.

Les cellules présentes dans les intestins transforment facilement le folate alimentaire en une forme de folate dénommée acide 5-méthyltétrahydrofolique (5-MTHF). L’acide 5-MTHF est vital pour la création et la fonction des cellules. L’acide folique peut aussi être transformé en acide 5-MTHF, mais il s’agit d’un processus en deux étapes nécessitant deux enzymes hépatiques différentes. Malheureusement, ces enzymes peuvent être submergées par la quantité d’acide folique que vous ingérez, ce qui ralentit le taux de transformation et mène à un acide folique non métabolisé. L’acide folique non métabolisé a été associé au cancer, aux maladies vasculaires, aux troubles psychiatriques et aux anomalies mêmes du tube neural que les prises d’acides foliques doivent empêcher.

Toutefois, une récente étude a révélé qu’il n’y a aucune raison de définir une limite supérieure à la quantité d’acide folique qui est prise. Cette étude prétend que la toute première idée selon laquelle une dose plus élevée d’acide folique est neurotoxique était basée sur une analyse imparfaite. (Essentiellement, l’étude a révélé que les dommages neurologiques attribués à l’origine à un excès d’acide folique n’étaient pas en fait causés par l’acide folique.)

Par conséquent, de nouveau, il y a une controverse car il existe encore des opinions divergentes à ce sujet. (Pour une analyse beaucoup plus détaillée du folate par rapport à l’acide folique, y compris la génétique qui pourrait être pertinente pour vous, consultez notre publication, Folate ou acide folique : comment savoir lequel vous conviendra le mieux.)
 

Quels aliments contiennent de l’acide folique ?

C’est présent dans des aliments comme :

  • Les viandes (surtout le foie)
  • Les cacahuètes
  • Les haricots secs et les légumes (haricots rouges et lentilles)
  • Certaines céréales complètes (comme la farine enrichie, le riz ou la semoule de maïs)
  • Les céréales fortifiées pour petit déjeuner
  • Les agrumes (surtout les oranges et le jus d’orange)
  • Les légumes verts à feuilles sombres (comme les épinards et le brocoli)

Aux États-Unis, il est obligatoire de fortifier les produits céréaliers enrichis en acide folique depuis 1998.

Est-il suffisant d’en consommer à travers mes aliments ?

Même si la consommation d’aliments riches en folate peut certainement aider, il est difficile d’avoir suffisamment de folate uniquement à partir de son alimentation. Une raison à cela est l’instabilité du composant de la vitamine, qui peut être réduite jusqu’à 70 % pendant la mouture ou la cuisson.

Étant donné l’importance du folate et de l’acide folique, la plupart des médecins recommandent de prendre un supplément afin d’assurer que la dose quotidienne recommandée soit atteinte. (Si vous souhaitez davantage d’informations sur l’acide folique, consultez notre article sur comment choisir les meilleures vitamines prénatales.)

Quels sont les risques de ne pas prendre d’acide folique ou de folate ?

Un acide folique adéquat aide à empêcher deux malformations congénitales graves : le spina bifida et l’anencéphalie. Le spina bifida est une pathologie touchant la moelle épinière. Au cours des 28 premiers jours suivant la fécondation, les os de la colonne vertébrale doivent absolument se refermer correctement autour de la moelle épinière. Si ce n’est pas le cas, la moelle épinière ou le liquide cérébro-spinal (ou liquide céphalo-rachidien) gonflera à travers la colonne vertébrale, souvent au bas du dos, causant des problèmes de santé et nécessitant parfois une intervention chirurgicale.

L’anencéphalie est une anomalie du tube neural dans laquelle le bébé naît sans parties importantes du cerveau et du crâne. Même si le bébé peut vivre quelques heures ou quelques jours suivant la naissance, cette maladie est fatale.

Les chercheurs ont commencé à étudier les effets de l’acide folique sur la prévention d’autres problèmes, comme les malformations cardiaques congénitales, les fentes palatines et les naissances prématurées.

Suite à une étude collaborative sur 20 ans menée par les CDC et le Centre des sciences de la santé de l’université de Pékin en Chine, les chercheurs ont constaté une baisse significative du nombre de défauts du tube neural chez les femmes qui avaient reçu 400 mg d’acide folique avant et pendant la grossesse.

Related posts

Related posts

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information Accept

This site is using first and third party cookies to be able to adapt the advertising based on your preferences. If you want to know more or modify your settings, click here. By continuing to use the site, you agree to the use of cookies.