AvaWorld

Conseils de fertilité

À quel moment êtes-vous le plus fertile ?

.

Si vous essayez de tomber enceinte, vous vous posez peut-être la question : à quel moment êtes-vous le plus fertile ? Vous avez peut-être déjà entendu parler de la période de fertilité. Mais à quoi cette « période » fait-elle réellement référence et pourquoi est-il important de l’identifier ? La réponse est brève : votre période de fertilité désigne les six jours au cours desquels vous pouvez concevoir chaque mois. L’identifier précisément est la clé pour tomber enceinte car il s’agit des jours où un spermatozoïde en bonne santé peut féconder un ovule viable.

Nous allons donc voir comment identifier votre période fertile et pourquoi cela est essentiel.

À quel moment êtes-vous le plus fertile ?

Comme pour beaucoup de choses, le moment est important pour tomber enceinte. Au cours du cycle menstruel moyen de la femme, on relève six jours où un rapport sexuel peut entraîner une grossesse. Ces jours, les cinq qui précèdent l’ovulation et celui de l’ovulation, constituent votre période de fertilité.

La période de fertilité dure six jours car le sperme peut vivre jusqu’à cinq jours dans l’appareil reproducteur féminin. Ainsi, si vous avez des rapports sexuels dans les cinq jours précédant l’ovulation, les spermatozoïdes peuvent attendre dans vos trompes de Fallope jusqu’à ce qu’un follicule dominant se rompe et libère un ovule. Sinon, si vous avez un rapport sexuel le jour de l’ovulation, le spermatozoïde et l’ovule peuvent arriver dans les trompes de Fallope en même temps. (Cependant, des recherches ont montré que lorsque la conception a lieu le jour de l’ovulation, il y a plus de risques de grossesse chimique ou de fausse couche.)

Voici les jours les plus fertiles, dans l’ordre :

2 à 3 jours avant l’ovulation 20 à 30 % de chances de concevoir
4 jours avant l’ovulation 10 à 12 % de chances de concevoir
jour de l’ovulation 10 à 12 % de chances de concevoir
5 à 6 jours avant l’ovulation 0 à 5 % de chances de concevoir

La chose la plus importante à noter ici est que vous pouvez concevoir un enfant à n’importe quel moment au cours des 5 jours avant l’ovulation et le jour de l’ovulation lui-même. Dans votre période fertile de six jours, les deux à trois jours avant votre ovulation sont les jours les plus fertiles.

 

Les jours les plus fertiles se trouvent autour du 14e jour du cycle, c’est bien ça ? (Pas forcément.)

 

En réalité, la durée du cycle menstruel varie. La compréhension élémentaire du cycle menstruel a été mise au point entre 1910 et 1960. A cette époque, les recherches ont déterminé que le cycle moyen était de 28 jours et que l’ovulation avait tendance à se produire le 14e jour. Suite à ces normes établies, peu d’études ont été menées sur les différences entre les cycles menstruels féminins.

 

Cependant, des recherches plus récentes, comme cette étude (une étude approfondie sur le cycle menstruel qui a examiné 184 femmes essayant de concevoir) ont exposé les différences qui existent dans le cycle menstruel féminin. Cette étude s’est intéressée à 58 cycles menstruels sans conception et 111 cycles avec grossesse. Ses résultats étaient cohérents avec des recherches antérieures sur certains points, comme la conclusion que la durée moyenne du cycle féminin était d’environ 28 jours. Mais cette étude a révélé qu’il existait une variation quant au moment de la nidation et de l’ovulation.

 

Il faut donc juste que je sache quand j’ovule, c’est bien ça ?

 

En fait, il vous faut cibler les 2-3 jours avant l’ovulation. Ce qui n’est pas évident puisque l’ovulation peut varier d’une femme à l’autre et même d’un cycle à l’autre. Une étude a révélé que les femmes ovulaient à tout moment du cycle entre le 8e jour et le 26e jour. (Et il ne s’agissait que d’une petite étude en Caroline du Nord qui a examiné 221 femmes en bonne santé au cours d’un seul cycle menstruel.)

 

Pourquoi est-ce important ? Il est important de le préciser car pendant longtemps on a dit aux femmes que l’ovulation se produisait autour du 14e jour. Et si vous regardez les dates d’ovulation parmi un grand groupe de femmes, en moyenne, c’est le cas. Mais mettre toutes les femmes dans le même sac et en extraire un nombre moyen ne vous dit rien sur le moment où vous, ou n’importe quelle autre femme, allez ovuler.

 

Seul un petit pourcentage de femmes ovulent le 14e jour.

 

Selon plusieurs études comme celle-ci, seul un petit pourcentage de femmes ovulent exactement le 14e jour. Cela est vrai également pour les femmes qui ont des cycles réguliers. Pour les femmes qui présentent des cycles irréguliers, la période fertile est encore plus difficile à identifier. Ainsi, bien que la moyenne du 14e jour soit utile pour estimer lorsqu’une femme (en général) a tendance à ovuler, cela ne sert pas à grand-chose pour identifier quand une femme (un individu) ovule.

 

La période de fertilité de la plupart des femmes se trouve en dehors des directives cliniques (c’est-à-dire entre le 10e et le 17e jours du cycle).

 

Une nouvelle fois, pendant des années, on a dit aux femmes que l’ovulation se produisait autour du 14e jour du cycle. Mais l’étude menée en Caroline du Nord a révélé une vaste fourchette de dates d’ovulation et a découvert que la période de fertilité de la plupart des femmes (plus de 70 %) ne tombait pas du tout dans cette fourchette. Le graphique ci-dessous indique la distribution complète des périodes de fertilité enregistrées parmi les femmes de l’étude.

 

Qu’est-ce que cela signifie ? Même si vous pensez avoir un cycle menstruel « normal », il est tout à fait possible et peut-être même probable que votre période de fertilité ne tombe pas entièrement au cours de ces directives cliniques.

Si vous souhaitez tomber enceinte, il vous faut connaître votre période fertile

Si vous avez un cycle régulier c’est facile, n’est-ce pas ? Faux. La même étude a révélé que la période fertile avait lieu au cours d’une vaste fourchette de jours pendant le cycle menstruel. Bon, si un grand nombre de femmes tombe en dehors de la fourchette de 10 à 17 jours, il suffit de l’étendre, non ? Admettons que l’on élargit cette fourchette pour avoir des rapports sexuels entre les 6e et 21e jours. Vous allez probablement connaître votre période fertile à ce moment-là, non ?

 

Une nouvelle fois, c’est faux. La même étude a révélé que chaque jour entre les 6e et 21e jours, les femmes avaient au minimum une probabilité de 10 % d’être dans leur période fertile et a souligné que l’utilisation des directives cliniques pour estimer l’ovulation était dépassée.

 

Quels sont les points à retenir ? Si vous essayez de deviner votre période de fertilité, il est possible de la manquer.

 

Alors, quand est-ce que j’ovule ?

 

Ce qu’il est important de retenir : l’ovulation suit une série d’événements hormonaux qui se produisent chaque mois, mais le rythme auquel elle se déroule peut varier. L’identification de votre ovulation (et de votre période fertile) peut relever de la devinette, mais vous pouvez observer certains signes et le suivi de votre cycle peut vous aider.

 

Où puis-je trouver plus d’informations sur l’ovulation ?

 

Chez Ava, nous sommes devenus des experts dans la science et la recherche sur l’ovulation et sur la manière d’identifier la période de fertilité. Vous trouverez des messages factuels qui expliquent :

 

 

Même si vous avez un cycle régulier, cela ne signifie pas que vous avez une ovulation régulière.

Lorsque les femmes ont des cycles « réguliers », c’est-à-dire environ tous les 28 jours ou tous les mois, on suppose qu’elles ovulent régulièrement. (Et la plupart du temps, c’est le cas !) Mais le Dr. Jerilynn Prior, professeur d’endocrinologie et de métabolisme à l’université de Colombie-Britannique, a souligné dans ses recherches que l’ovulation variait considérablement pour toutes les femmes.

Le Dr. Prior est l’auteur d’une étude approfondie concernant 3 100 femmes en bonne santé et ayant des menstruations régulières, âgées de 20 à 49,9 ans. Cette étude a révélé que seulement 63 % de ces femmes avaient ovulé au cours du cycle testé, ce qui signifie que 37 % n’avaient pas ovulé et avaient donc connu ce qu’on appelle un cycle « anovulatoire ». Avec les autres auteurs de l’étude, elle en a conclu que l’anovulation (dans un échantillon aléatoire de population) se produisait dans un tiers des cycles cliniquement normaux.

Quels sont les points à retenir ? Un cycle de durée « normale » ne signifie pas nécessairement qu’il s’agissait d’un cycle ovulatoire. Parfois, même des femmes en bonne santé et présentant des menstruations normales peuvent avoir un cycle anovulatoire sporadique, ce qui signifie qu’il n’y a pas eu d’ovulation ce mois-ci, pour toute une variété de raisons (stress, maladie ou voyage pour n’en nommer que quelques-unes). Et dans la plupart des cas, il n’y a rien d’inquiétant.

La clé pour tomber enceinte est de détecter vos jours fertiles.

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe plusieurs manières fiables d’affiner votre période fertile. Voici quelques options pour identifier vos jours fertiles :

Mucus cervical    — Quelques jours avant l’ovulation, votre mucus cervical va commencer à devenir glissant et ressembler à du blanc d’œuf. C’est un symptôme d’ovulation et un signe que vous êtes fertile. Lorsque vous observez des pertes de ce genre, interprétez-les comme un signe de votre période fertile.

Tests d’ovulation—Un test d’ovulation (également appelé OPK pour « kit de prédiction d’ovulation ») détecte la concentration et la présence de l’hormone lutéinisante (LH) dans vos urines. Environ 12 à 36 heures avant l’ovulation, les niveaux de LH augmentent. Cette augmentation peut durer quelques heures à quelques jours. La durée de l’augmentation n’est pas importante pour déterminer le moment de l’ovulation, car la plupart des femmes ont tendance à ovuler environ 24 heures après le début de l’augmentation. Malheureusement, les tests LH ne peuvent pas vous dire si l’augmentation de la LH vient tout juste de commencer ou est sur le point de se terminer. Quel est le problème si vous essayez de concevoir un enfant ? Au moment où votre test LH est positif, il se peut qu’il ne vous reste pas beaucoup de temps (voire pas de temps du tout) avant l’ovulation, et vous avez peut-être déjà manqué certains de vos jours les plus fertiles, en fonction du moment de l’augmentation de votre LH.

Suivi de la température basale – Le suivi de votre température basale corporelle (ou TBC) constitue une autre option. Avec cette méthode, vous prenez votre température à la même heure chaque matin, avant de sortir du lit ou même de faire le moindre mouvement. Vous devez également utiliser un thermomètre spécial, spécifiquement conçu pour mesurer la température basale corporelle. Le problème avec la méthode TBC, c’est que votre température basale corporelle augmente après l’ovulation. Ainsi, dès que vous détectez votre augmentation de température, votre période fertile pour ce cycle se termine déjà.

Ava— Il est cliniquement prouvé que cet appareil portable détecte le véritable début de la période de fertilité – en temps réel, lorsqu’elle a lieu. Vous portez le bracelet chaque nuit, pendant votre sommeil.  Pour prédire avec précision votre période fertile, l’algorithme propriétaire d’Ava se sert de l’apprentissage machine et de l’intelligence artificielle, en associant la connaissance de votre cycle aux données physiologiques collectées (des paramètres comme le pouls au repos, le rythme de la respiration et la température de la peau, entre autres).

 

Voici quelques ressources supplémentaires que l’équipe d’Ava a mises au point :

 

Related posts

Related posts

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information Accept

This site is using first and third party cookies to be able to adapt the advertising based on your preferences. If you want to know more or modify your settings, click here. By continuing to use the site, you agree to the use of cookies.