AvaWorld

Grossesse

4 semaines de grossesse : vos symptômes et le développement de votre bébé

Si votre bébé (désormais un blastocyste) ne s’est pas implanté à la fin de la semaine dernière, il va le faire cette semaine. Au cours de la nidation, le blastocyste s’incruste dans l’endomètre, la membrane muqueuse qui tapisse l’utérus. Avant la nidation, le blastocyste se libère de son enveloppe de protection et un échange d’hormones lui permet de se fixer.

Cela se produit lorsque les molécules à la surface de l’embryon interagissent avec les molécules de la paroi utérine, ce qui créé un environnement collant permettant au blastocyste de se fixer (comme une balle en caoutchouc prise dans une flaque de miel ou de sirop.)

Votre bouchon muqueux va alors se développer

À ce moment-là, les œstrogènes stimulent la production de mucus par les glandes de votre col utérin qui va ensuite s’assouplir, gonfler et pomper le mucus dans la cavité jusqu’à la remplir entièrement. La progestérone provoque l’épaississement du mucus jusqu’à ce que le col de l’utérus se referme. Le bouchon muqueux final mesure environ 25 mm et se constitue d’environ deux cuillères à soupe de mucus.

Combien mon bébé mesure-t-il ?

Longueur du bébé : 0,254 mm.

Poids du bébé : 1,13 g.

Comment mon bébé se développe-t-il ?

Bien que votre bébé ne mesure que la taille d’une graine de coquelicot, de nombreux développements importants sont déjà en train de se produire.

Les cellules du blastocyste, désormais bien implanté dans la paroi utérine, continuent à se diviser rapidement. L’intérieur du blastocyste est l’embryon, l’extérieur se transformera par la suite en placenta.

Le placenta libère l’hormone chorionique gonadotrope humaine (hCG), qui vous empêche non seulement de produire des ovules supplémentaires mais qui stimule aussi les ovaires pour produire des œstrogènes et de la progestérone, des hormones essentielles pour une grossesse sans problème.

Le placenta va bientôt devenir la source d’alimentation de votre bébé ainsi que le moyen d’évacuer ses déchets puisqu’il apporte des nutriments et de l’oxygène de votre corps à votre bébé et lui permet d’éliminer ses déchets.

Le sac vitellin et le sac amniotique commencent également à se développer. Le sac amniotique, rempli de liquide, va amortir les chocs et protéger votre bébé. Le sac vitellin va apporter des nutriments jusqu’à ce que le placenta soit prêt à prendre le relais.

Les traits et les caractéristiques physiques de votre bébé sont en train de prendre forme

Plus étonnant encore : la couleur des cheveux de votre bébé, la couleur de ses yeux, son sexe et des caractéristiques de famille uniques comme des fossettes, ou une implantation des cheveux en V, ont déjà été déterminés par les chromosomes que vous et votre partenaire avait amenés, bien qu’ils ne prendront forme que dans quelque temps. Votre bébé a même déjà un visage de forme élémentaire avec de grands cercles sombres pour les yeux.

Le cerveau et le cœur sont en train de se développer

Il est important d’éviter toute exposition à des toxines en ce moment (ainsi que tout au long du premier trimestre) car les organes internes de votre bébé connaissent leur développement initial.

L’embryon continue à se développer et possède désormais trois couches de cellules distinctes : l’endoderme, le mésoderme et l’ectoderme, qui vont se développer pour former des parties spécifiques du corps de votre bébé. L’endoderme, la couche la plus profonde, deviendra le foie, les poumons et le système digestif de votre bébé. Le mésoderme correspondra bientôt au squelette, aux muscles, aux reins et au cœur de votre bébé. L’ectoderme ou la couche extérieure est en passe de devenir la peau, les cheveux, les yeux et le système nerveux de votre bébé.

Une couche de cellules a déjà commencé à créer le tube neural, ou se développeront le cerveau, la moelle épinière et la colonne vertébrale de votre bébé. Comme ce processus se déroule en tout début de grossesse, il est essentiel de veiller à avoir un apport suffisant en acide folique. L’acide folique réduit considérablement la probabilité d’anomalies du tube neural comme le spina bifida et l’anencéphalie, qui peuvent handicaper ou même être fatals à votre bébé.

Qu’est-ce qu’il se passe dans mon corps ?

La semaine suivante, au cours de la 5e semaine, la plupart des femmes commencent à ressentir des symptômes de grossesse. C’est donc le moment de parler de certains signes précoces de grossesse, car ces changements pourront vous donner des indications même avant que vous ne connaissiez les résultats du test de grossesse.

    • Nausées
    • Seins sensibles ou douloureux
    • Nausées matinales
    • Sensibilité aux odeurs
    • Données d’Ava. Vous pourrez remarquer quelques tendances intéressantes sur votre tableau de grossesse Ava. Un pouls et une température cutanée continuellement élevés peuvent indiquer une grossesse, bien que ce ne soit pas le cas pour tout le monde.

Le taux de progestérone augmente

Cependant, avant de tirer des conclusions hâtives, il est important de parler de la progestérone, car si vos niveaux de progestérone augmentent en début de grossesse, ils sont également élevés dans la deuxième partie d’un cycle sans conception. En fait, la majorité des symptômes associés à un début de grossesse sont en lien avec des niveaux de progestérone en augmentation. Cependant, les deux semaines avant la survenue des règles, les niveaux de progestérone augmentent également. (Par contre, si vous n’êtes pas enceinte, le niveau de progestérone chutera alors que le corps jaune dégénère.)

De nombreuses femmes connaissent des symptômes similaires à un début de grossesse les semaines avant leurs règles. Des sautes d’humeur, des ballonnements, des crampes, de la fatigue, des seins douloureux et même des pertes légères sont également associés au syndrome prémenstruel. Une nouvelle fois, tant que vous n’avez pas de résultat positif à un test de grossesse, il n’existe pas de méthode infaillible pour détecter que vous êtes enceinte.

Quand puis-je faire un test de grossesse ?

Bien que certaines femmes obtiennent des résultats positifs la quatrième semaine, les femmes ayant des cycles plus longs n’auront pas de résultats positifs avant encore une ou deux semaines. Quelle que soit la durée normale de votre cycle, n’oubliez pas qu’un test de grossesse sera bien plus précis si vous attendez d’avoir un retard de règles. Le niveau de hCG double environ tous les deux jours dès cet instant et puisque la hCG est l’hormone détectée par les tests de grossesse, attendre ne serait-ce que quelques jours peut améliorer considérablement la probabilité que votre urine contienne de la hCG.

Que puis-je faire d’autre ?

Si vous avez un retard de règles, faites un test de grossesse. Ou plutôt, faites-en deux ! Ce n’est pas par hasard s’ils sont vendus par boîte en contenant plusieurs. Même si le premier test de grossesse est positif, attendez deux jours et faites-en un autre pour être sûre que le résultat n’était pas un faux positif associé à une grossesse chimique.

Cela est également valable si votre premier test de grossesse est négatif. En effet il est possible que la grossesse soit si précoce que les niveaux de hCG n’aient pas encore atteint un seuil détectable.

Une fois que vous avez un test de grossesse positif, c’est le bon moment pour appeler votre docteur ou votre gynécologue. Il est probable que votre docteur ne vous donnera pas rendez-vous avant 8 à 12 semaines de grossesse, puisque c’est à ce moment-là qu’il sera en mesure d’estimer la date d’accouchement prévue à l’aide d’une échographie.

Autres choses à prendre en compte :

  • Allez vous coucher tôt ou essayez de faire des siestes lorsque cela est possible. Les problèmes de sommeil peuvent apparaître dès le début de la grossesse. Donnez priorité à votre sommeil avant que cela ne soit plus difficile.
  • Changez-vous les idées en écoutant de la musique, en passant du temps avec vos amis ou en lisant un bon livre.
  • Continuez à prendre vos vitamines prénatales ! Comme le tube neural de votre bébé est en cours de formation, il est absolument essentiel d’avoir un apport adéquat en acide folique.
  • C’est maintenant le moment de commencer à réfléchir au type de docteur ou de sage-femme que vous souhaitez.

Tabagisme et grossesse – connaître les risques.

Si vous étiez fumeuse, espérons que vous avez déjà arrêté. Fumer pendant la grossesse a été mis en relation avec de nombreux problèmes comme une puberté précocedes allergies et de l’asthmedes risques de cancer pour les fillesdes malformations cardiaques et un mauvais fonctionnement pulmonaire.

Parfois, cependant, il ne suffit pas que vous seule arrêtiez de fumer. De récentes recherches indiquent que même la fumée secondaire peut avoir un impact négatif sur le développement du cerveau du fœtus. Les chercheurs ont découvert que l’exposition à la fumée endommageait des parties du cerveau en rapport avec l’apprentissage, la mémoire et les réponses émotionnelles. C’est le bon moment pour demander à vos amis et à votre famille d’arrêter de fumer en votre présence. L’exposition à la fumée secondaire peut également accroître vos risques de fausse couchede mortinatalité, de grossesse extra-utérine et de faible poids de naissance.

FAQ de cette semaine

Quel est le meilleur test de grossesse ?

Les premiers signes d’une grossesse : que vais-je ressentir et quand ?

Quand a lieu la nidation ?

Comment gérer l’attente ?

 

Related posts

Related posts

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. More information Acceptez

This site is using first and third party cookies to be able to adapt the advertising based on your preferences. If you want to know more or modify your settings, click here. By continuing to use the site, you agree to the use of cookies.